Skip to content

iIIRG VIRTUAL 2021

International Panel (French): "Symposium sur la recherche et les pratiques dans la francophonie internationale: Futurs challenges pour les chercheurs et les praticiens"

September 8th 4:00 – 5:30 pm BST

Michel St-Yves

Nadine Deslauriers-Varin

Michel Carmans

Romain Job

Tom Willems

Julie Courvoisier

Jacques Py

Magali Ginet

Mireille Cyr

Andreanne Bergeron

Panel Overview:

Symposium sur la recherche et les pratiques dans la francophonie internationale: Futurs challenges pour les chercheurs et les praticiens **This session will run in French**

(English translation below)

Depuis le tout premier colloque international sur les entrevues d’enquête (École nationale de police du Québec, 2004), la recherche dans ce domaine s’est développée d’une manière exponentielle dans la francophonie internationale, façonnant progressivement les pratiques, aussi bien pour les entrevues de témoins, de victimes, que de suspects.

L’objectif de ce symposium est de faire état des avancées et des impacts de ces celles-ci dans les pratiques francophones (Belgique, Canada, France, Suisse) et de soulever les grandes questions qui permettront à nouveau d’avancer dans ce domaine.

Divisé en deux parties, ce symposium propose de courtes présentations sur les principaux thèmes de recherche et de pratiques pour lesquelles les intervenants feront brièvement état de leurs activités dans le domaine des entrevues d’enquête. Les chercheurs mentionneront quels sont les impacts souhaités de leurs travaux sur les pratiques, et les praticiens soulèveront des défis pour les chercheurs afin de poursuivre le développement de bonnes pratiques.

Le symposium sera principalement en français. Toutefois, les questions des participants pourront être formulées en anglais. Une version sous-titrée sera disponible par la suite via l’iIIRG.

 

Panel on Research and Practice in the International Francophonie: Future challenges for researchers and practitioners

Since the very first international symposium on investigative interviewing (École nationale de police du Québec, 2004), research in this field has developed exponentially in the international Francophonie, progressively shaping practices for interviewing witnesses, victims, and suspects.

The main objectives of this symposium is to report on the progress and impact of the research conducted and on the interviewing practices in French-speaking countries (Belgium, Canada, France, Switzerland), as well as to raise questions that will enable further progress in this field.

Divided into two parts, this symposium proposes short presentations from 1) practitioners and 2) researchers in the field of investigative interviewing. After briefly presenting their work in the field of interviewing, researchers will close their short presentation by putting forth the anticipated impact of their work on practices, while practitioners will raise challenges for researchers and questions that still need to be addressed to further develop investigative interviewing best practices.

The panel presentations will be given in French. However, participants may ask their questions in English. An English-captioned video of this full panel will be available afterwards via the iIIRG.

You will have the opportunity to ask questions during the live panel, but if you would like to submit these in advance, please click on ‘Live Discussion’ below and add your question there.

Speaker Profiles:

Michel St-Yves

Michel St-Yves est psychologue judiciaire à la Sûreté du Québec. Il travaille au Module des sciences du comportement, une unité de soutien aux enquêtes criminelles, aussi bien pour établir le profil psychologique d’un suspect que pour préparer les interrogatoires de police. Il enseigne aussi la psychologie des entrevues d’enquête à l’École nationale de police du Québec et à l’international, et est chargé de cours à l’École de criminologie de l’Université de Montréal. Il a également participé à la mise en place de la première formation continue en matière d’entrevue d’enquête en Suisse, où il est aussi formateur pour les magistrats et policiers depuis 2007. De plus, il a été conférencier à l’École Nationale de la Magistrature de Bordeaux de 2000 à 2004 et correspondant scientifique pour le Département des Sciences du Comportement de la Gendarmerie française. Il copréside le Comité scientifique international de l’iIIrg. Ses publications portent principalement sur la psychologie des enquêtes criminelles, l’interrogatoire de police et la négociation en situation de crise. Il est l’auteur de plusieurs articles scientifiques et livres, dont Les entrevues d’enquête : l’essentiel (2014); Psychologie de l’intervention policière en situation de crise (2011); Psychologie de l’enquête criminelle : la recherche de la vérité (2007) et Psychologie des entrevues d’enquête : de la recherche à la pratique (2004); publiés aux Éditions Yvon Blais (Montréal) et Carswell (Toronto).

Nadine Deslauriers-Varin

Nadine Deslauriers-Varin est professeure agrégée de criminologie à l’École de travail social et de criminologie de l’Université Laval, Québec, Canada. Elle est chercheure affiliée au Centre international de criminologie comparée (CICC), collaboratrice pour la Canadian Society of Evidence Based Policing (CAN-SEBP) et agit comme Regional Champion pour l’iIIRG. Ses projets de recherche, portant majoritairement sur l’entrevue d’enquête avec suspects et la psychologie des enquêtes criminelles, sont menés en collaboration avec différents corps policiers au Canada. Ses travaux ont été publiés dans plusieurs chapitres de livre et revues avec comité de lecture réputées dans son domaine et ont fait l’objet de nombreuses communications scientifiques locales, nationales et internationales. Elle a récemment formé près de 200 enquêteurs de police sur les bonnes pratiques en matière d’entrevue d’enquête avec suspect et les facteurs explicatifs de la confession.

Michel Carman

Michel Carmans est titulaire d’un baccalauréat en travail social de l’Institut Supérieur de Formation Sociale de Bruxelles. Il a complété sa formation initiale par un baccalauréat en sciences de la famille et de la sexualité à l’Université Catholique de Louvain ainsi que par plusieurs diplômes en pédagogie et sciences de l’éducation. Depuis 2002, il est membre du service des Sciences du comportement de la Police judiciaire fédérale où il coordonne le projet “audition mineurs”. Chargé de cours à l’Ecole nationale de Recherche de la Police fédérale et à l’Institut de Formation Judiciaire, il participe et intervient, à la demande d’institutions nationales ou internationales, lors de conférence, de formations ou de projets sur le thème de l’audition des mineurs, tant dans les aspects méthodologiques qu’organisationnels.

Romain Job

Romain Job, est psychologue formateur en Gendarmerie, au sein du Centre National de Formation à la Police Judiciaire de Rosny-sous-Bois, depuis 2014. Il dispense des cours de psychologie, au profit de gendarmes de terrain, notamment lors de formations aux techniques d’audition des mineurs témoins et victimes. Doctorant en psychologie au laboratoire PSITEC de Lille – ULR 4072 depuis 2019, il prépare une thèse intitulée : “Le protocole d’audition du NICHD, comment améliorer son utilisation par les enquêteurs”.

Tom Willems

Tom Willems est un enquêteur belge des affaires de fraude et de corruption. Après ses études de droit, il a travaillé pour les services anti-corruption et affaires intérieures de la police belge, avant de rejoindre l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) de la Commission européenne. Il est formateur en entretien d’investigation, a été conférencier dans divers forums nationaux et internationaux et a écrit des articles et un livre sur l’entretien. Il est membre de l’IIIRG depuis 2016.

Julie Courvoisier

Julie Courvoisier a étudié à l’Université de Lausanne, où elle a obtenu un bachelor en psychologie (2007), puis un master en criminologie (2009). Elle a ensuite été engagée comme assistante à l’École des sciences criminelles de Lausanne et y a initié sa thèse consacrée aux techniques d’auditions de prévenus par la police. En parallèle de son doctorat, mais au terme de ses cinq années d’assistanat, elle a entamé sa formation à l’École de police dans le canton de Neuchâtel. Depuis 2015, elle exerce la fonction d’inspectrice scientifique au commissariat intégrité corporelle et sexuelle de la Police neuchâteloise. À ce poste, elle mène des enquêtes de police judiciaire tout en étant spécialiste des auditions de victimes et témoins mineurs. Dans ce cadre, elle dispense notamment diverses formations en matière d’auditions policières, au sein de son service et en dehors.

Jacques Py

Jacques Py est professeur de psychologie sociale à l’université de Toulouse (France). Ses domaines de recherche concernent la psychologie du témoignage oculaire (en particulier les techniques pour placer les témoins dans des conditions optimales de témoignage, comme l’entretien cognitif), la connaissance des normes sociales, les ressources humaines (formation professionnelle, recrutement). Il s’intéresse depuis longtemps à l’éthique et à la déontologie. Cet intérêt s’est traduit par un investissement au sein de sociétés savantes (notamment la Société Française de Psychologie, société savante de la psychologie française depuis 1901, qu’il a présidée et dont il a été vice-président en charge de l’éthique et de la déontologie). Il a été également Référent à l’Intégrité Scientifique de son université et possède plusieurs accréditations européennes de formateur en intégrité scientifique. Il préside actuellement le Comité d’Éthique de la Recherche de Toulouse). Il est également chief editor de la revue European Review of Applied Psychology (éditée par Elsevier).

Magali Ginet

Magali Ginet est enseignante-chercheuse à l’Université Clermont Auvergne, et au Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive, en France. Elle travaille sur des protocoles d’entretiens judiciaires scientifiquement fondés tels que l’entretien cognitif, dont elle évalue l’efficacité auprès de témoins ou victimes, mais aussi de suspects. Elle collabore régulièrement avec des professionnels de la Justice, en particulier les policiers et les gendarmes français.

Mireille Cyr

Mireille Cyr est professeure au département de psychologie de l’Université de Montréal. Elle est directrice scientifique du Centre de recherche interdisciplinaire sur les problèmes conjugaux et les agressions sexuelles (CRIPCAS), co-titulaire de la Chaire interuniversitaire Marie-Vincent sur les agressions sexuelles envers les enfants et membre de l’Équipe violence sexuelle et santé (ÉVISSA). Ses projets de recherche portent sur la thématique des agressions sexuelles envers les enfants et sur l’audition de ces mineurs. Elle a publié en 2019 chez Dunod une seconde édition de l’ouvrage Recueillir la parole de l’enfant témoin ou victime: De la théorie à la pratique. Son plus récent ouvrage : Conducting Interviews with Child Victims of Abuse and Witnesses of Crime: A Practical Guide sera offert en janvier 2022 chez Routledge. Récipiendaire de nombreux prix, elle est régulièrement invitée comme conférencière et formatrice.

Andréanne Bergeron

Andréanne Bergeron est candidate au doctorat en criminologie à l’Université de Montréal. Ses intérêts de recherche comprennent les enquêtes policières, la cybercriminalité, les délinquants sexuels et l’intersection entre ces trois sujets. Elle a également participé activement à l’organisation de plusieurs conférences sur les enquêtes policières telles que les Congrès sur la Recherche en Enquête Policière (Québec), les congrès du Groupe de Recherche, Analyse et Développement En Sources Ouvertes (Montréal) et le congrès du Society for Police and Criminal Psychology (Québec, 2022). Elle est actuellement chargée de cours en criminalité informatique à l’Université de Montréal.